fbpx

Faire face à la rupture du couple

Pourquoi la rupture de couple fait souffrir ?

La rupture du couple, lorsqu’elle est décidée par l’autre, est un drame interne. Ce drame prend la forme d’un tsunami qui emporte nos espoirs et une partie de notre être. La rupture marque à vie les personnes qui l’ont subie. Une marque indélébile qui fait mal et nous fragilise à la fois.  Parfois, la rupture de couple est vécue comme une souffrance par la personne quittée. L’être aimé nous laisse seul avec notre chagrin. 

La tristesse éprouvée après la rupture du couple fragilise notre santé mentale. La tristesse mobilise notre attention sur la manière dont on va survivre face à l’absence de l’autre. Une absence qui représente un trou dans lequel le sujet se laisse tomber. Il n’y a plus d’espoir. Il n’y a plus de confiance en l’avenir La rupture du couple fige le temps. Le sujet est comme sidéré. Lorsque la personne aimée rompt le lien et garde le silence quant à sa décision, la personne qui subit cette rupture est emprisonnée dans ce silence.

Quels sont les motifs de la souffrance lors de la séparation ?

La rupture de couple est une souffrance pour celui qui reste. Le sujet tente de lutter contre cette souffrance imposée par l’autre. De plus, il n’est pas rare de voir surgir des blessures du passé que nous n’avions pas soignées. L’ensemble de ces souffrances remet en cause notre sentiment de bien-être et d’invincibilité. Le doute s’installe et prend la place du vide laissé par l’autre. Lorsque le sentiment de vide persiste, alors il peut se transformer en angoisse. Puis, de l’angoisse peut en découler la tristesse. 

Une tristesse qui prend la forme d’un brouillard dans la tête. On ne sait plus où on va. Nous n’arrivons plus à nous projeter. Le temps et nos espoirs sont figés. Notre vie psychique connaît un véritable bouleversement où les mots s’enchaînent comme des ruminations. Une voix, dans notre tête, nous parle constamment pour rompre le silence imposé par l’autre. Les questions se multiplient pour trouver un sens à ce qui nous arrive : Qu’est-ce-que j’ai fait de mal ? Qu’est-ce que je n’ai pas su voir ? Qu’est-ce que je n’ai pas voulu entendre de l’autre ? 

Les questions restent sans réponses si on ne fait pas un travail sur soi. Un travail de mise en perspective des attentes que l’on avait envers la personne aimée est nécessaire. Cela permet de mettre du sens, sur ce qui, à présent, n’avait aucun sens pour soi. La rupture amoureuse doit être suturée par des mots. Mais certains privilégieront les actes pour soigner cette déchirure. Le refuge dans la surconsommation d’alcool ou de drogue peut être privilégié. D’autres se plongeront dans le travail, dans le sport, etc. Enfin, certains auront recours à la tentative de suicide ou au suicide pour mettre fin à une souffrance intolérable. Quel que soit l’âge de la personne qui vit une rupture amoureuse difficile, il est important de ne jamais la minimiser.

Pourquoi se faire aider par un thérapeute ?

Aujourd’hui, la pression sociale veut que nous soyons toujours heureux. Les influenceurs et certaines  émissions de télévision font tout pour nous convaincre que la tristesse est l’habit des personnes faibles. Dans un monde où tout doit aller vite, le chagrin ne doit pas durer au risque de contaminer ses proches. Il est important que le chagrin puisse s’extérioriser afin d’apaiser la charge mentale que cela implique dans notre vie psychique. Les personnes qui souffrent d’une rupture amoureuse peuvent passer par l’acte suicidaire. Au-delà de la souffrance éprouvée, c’est le sentiment de solitude face à la souffrance qui les pousse à agir. 

Le chagrin d’amour a des impacts sur notre humeur et nos relations à autrui. Il ne suffit pas de dire que le temps va faire les choses. Bien au contraire ! Le temps peut être le pire ennemi pour résorber le chagrin, car ce dernier, s’il n’est pas traité, peut se transformer en mélancolie. Lorsque le désespoir est trop grand, alors l’espoir d’une vie heureuse nous abandonne. Pourquoi vivre sans amour ? Comment vivre sans toi ? Qu’est ce que je vais devenir sans toi ? Ces questions germent sur le terreau du chagrin. 

La fin d’une relation amoureuse enferme la personne dans le désir de l’autre. C’est-à-dire que la parole je te quitte, ne nous quitte plus ! Le sujet est enfermé dans cette parole, dans le désir de l’autre de nous abandonner. Dès lors, apparaissent les sentiments de dévalorisation de soi. Le sujet à l’impression de n’être plus rien. Il n’arrive plus à penser, il n’arrive plus à se mouvoir et à utiliser son corps. Ce corps qui a été désiré par l’être aimé se mortifie par l’absence de caresses. Il devient le réceptacle de notre malheur. Certains se coupent de ce corps qui porte la trace de l’être aimé. Ils délaissent ce corps par qui le malheur est arrivé. 

La rupture du couple ne signifie pas la rupture avec soi-même. Ce n’est pas parce que l’autre nous abandonne qu’il faut s‘abandonner. Il faut recoller les morceaux d’une identité qui a été brisée. Chaque morceau représente un moment de vie passé avec l’être aimé. Des moments qui s’illustrent par des représentations visuelles, des odeurs et des sensations qui sont ancrées en nous. Les souvenirs sensoriels reviennent comme des flashs qui font mal à notre être et qu’il est difficile de supporter. Par ailleurs, la rupture amoureuse peut-être vécue de manière plus violente. En effet, certaines personnes parlent d’amputation de soi. C’était comme si l’être aimé était partie avec une partie de nous même.

Le travail de mise en perspective ne peut se faire seul. L’accompagnement thérapeutique est nécessaire pour accepter de souffrir et d’avoir mal. Une rupture amoureuse difficile change une personne. Il y a un avant et un après rupture. Lorsque l’on décide de se faire aider, l’objectif est de penser, ou panser, les souffrances que l’on a vécues. Il s’agit également de ne pas rester seul avec ce sentiment de solitude, de désespoir, qui peut pousser une personne à se faire du mal. Si l’amour peut donner des ailes, la rupture amoureuse peut nous couper les ailes et nous faire chuter de très haut. Le thérapeute est là pour que la chute soit la moins douloureuse possible, et pour vous aider, selon votre désir, à vous engager dans une relation amoureuse. 

 

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Focus psy

Vous aimerez aussi

douleur viol
Comportement

Pénétrer sans consentement est un viol

Comment se relever d’un viol ? Les traces sensorielles associées au viol restent inscrites dans notre mémoire. Le bruit des coups, le souffle de l’agresseur, l’odeur de la peur, la

La rupture du couple
Comportement

Faire face à la rupture du couple

Pourquoi la rupture de couple fait souffrir ? La rupture du couple, lorsqu’elle est décidée par l’autre, est un drame interne. Ce drame prend la forme d’un tsunami qui emporte