fbpx

Vous souffrez d’une dépression ? Que faire ?

Vous souffrez d’une dépression ? Que faire ?

Qu’est-ce qu’une dépression ?

La dépression nerveuse est une maladie psychique fréquente qui touche tout un chacun et cela quelque soit son âge, enfants, adolescents, adultes et personnes âgées. Cependant, elle reste mal diagnostiquée. Lorsque nous sommes en dépression, nous passons du mal-à-dire à la maladie. Celle-ci prend la forme d’une souffrance profonde qui envahit notre espace psychique et elle a des répercussions sur notre corps. En psychologie clinique, la dépression est aussi appelée mélancolie. Dans le langage courant, la mélancolie est considéré comme une simple déprime. Or, c’est une maladie grave où la personne est vide de désir, de sens et de projet. C’est d’ailleurs cela qui entraîne chez le sujet un sentiment de dévalorisation et d’inutilité provoquant parfois un passage à l’acte par le suicide.

Quels sont les signes de la dépression ?

L’Organisation Mondiale de la Santé définit la dépression comme

un épisode qui doit avoir duré au moins deux semaines, être accompagné de symptômes perturbant dans la vie professionnelle, sociale et provoqué une détresse significative.

Ainsi, la dépression est caractérisée si le sujet présente au moins deux symptômes principaux parmi les trois suivants :
humeur dépressive
perte d’intérêt pour les activités habituellement agréables
augmentation de la fatigue

Par ailleurs, il faut ajouter des symptômes supplémentaires. Ils sont au nombre de sept :
• diminution de la capacité d’attention et de concentration
• baisse de la confiance en soi
• un sentiment de culpabilité et d’inutilité
• des perspectives négatives et pessimistes pour le futur
• des troubles du sommeil
• une perte d’appétit
• des idées suicidaires avec ou sans scénarios

Enfin, en fonction des symptômes principaux et supplémentaires observés, la dépression nerveuse sera caractérisée comme légère, modérée ou sévère.

Quelle est la différence entre la dépression nerveuse et la déprime ?

La différence entre la dépression et la déprime réside dans le fait que la première est une maladie grave nécessitant un traitement médicamenteux et un suivi thérapeutique : en soins extérieurs ou en hospitalisation. La seconde est un état émotionnel qui se manifeste par la tristesse ou la fatigue, par exemple. Une personne déprimée, qu’elle soit jeune ou adulte, garde ses capacités psychiques et physiques qui lui permettent d’accomplir les actes de la vie quotidienne, sociale et professionnelle.

La déprime fait suite à un évènement qui a lieu dans l’actuel, ici et maintenant : c’est la raison pour laquelle l’état de déprime reste temporaire. Or, la dépression fait référence à un évènement qui a eu lieu dans l’enfance, voire dans l’infantile, et qui n’a pas été élaboré. La dépression nerveuse est une maladie qui touche l’estime de soi en ce sens qu’elle vient attaquer ce que l’on peut appeler la reconnaissance. Nous avons tous un besoin de reconnaissance, nous vivons pour être reconnus des autres, comme nous travaillons pour être reconnus par nos pairs. Or, la reconnaissance passe par des épreuves de jugement auxquelles nous sommes soumis. Ce sont ces jugements qui vont venir nourrir ou abîmer notre identité.

Quels sont les effets de la dépression sur soi ?

La dépression est une maladie qui trouve son origine dans l’identité de la personne. Elle se manifeste par un sentiment de vide et résulte de l’écart entre ce que je crois être et ce que je suis dans la réalité. Cela crée une sorte de déception qui amène le sujet à se sentir dévalorisé, ou nul, le conduisant ainsi à une impasse. Face à cette détresse, le sujet, de façon inconsciente, tentera de résoudre ce conflit en usant de son corps : résoudre à l’extérieur ce que je ne peux résoudre à l’intérieur.

La dépression agit aussi bien sur le psychisme que sur le somatique modifiant ainsi l’identité du sujet dans son internalité, son corps et dans son rapport aux autres. L’objectif est de pouvoir trouver une issue à l’impasse dans laquelle la souffrance se trouve face au conflit, un conflit qui touche à l’identité du sujet. Mais c’est en apprenant des échecs que notre identité se construit et se développe afin de trouver les moyens de dépasser les autres échecs à venir de notre existence. Sinon, cela génère de la déception et du découragement entraînant par là même un sentiment de doute dans la réalité et dans son identité. L’ensemble de ces effets peuvent être mis au travail avec l’aide d’un psychologue clinicien.

les signes de la depression nerveuse

Comment se soigner quand on a une dépression ?

Le travail du thérapeute, pour sortir de la dépression, est d’accompagner le patient à vouloir une issue à la crise qu’il traverse. Mais cela demande d’accepter de souffrir, car tout travail avec un psychologue clinicien passe inévitablement par des moments de souffrances et d’impuissances dont le patient doit se laisser habiter afin de les apprivoiser et y trouver une solution pour y remédier. Pour se soigner d’une dépression nerveuse, il faut faire preuve d’une certaine endurance pour trouver un début d’élaboration et une solution qui permettra de surmonter cette souffrance affective.

Le travail d’élaboration avec le psychologue a pour ambition de transformer l’identité interne de la personne. Mais avant cela, un éclairage sur ses propres fragilités est nécessaire pour trouver des solutions et développer d’autres capacités : celles-ci sont attaquées par la dépression. Le psychologue accompagne son patient à se confronter à la réalité du monde qui l’entoure pour mieux l’appréhender. Cela permet de se découvrir soi-même ainsi que ses capacités. Des capacités dont le patient n’avait pas conscience et qui l’aideront à surmonter sa dépression. L’accomplissement de soi passe par la reconnaissance de sa famille, de la société et du monde du travail. Ce sont ces derniers qui construisent l’estime de soi.

Lorsque la personne est en dépression, elle n’a pas assez de stabilité pour pouvoir se porter toute seule. C’est pourquoi il est important de trouver un interlocuteur qui soit en capacité de porter psychiquement, voire physiquement un patient qui souffre de dépression.

La dépression nerveuse : l’infographie de la Haute Autorité de Santé

Note
[Total: 1 Note moyenne : 5]
Je vous rappelle

Entretien Découverte

Remplissez le formulaire ci-dessous et je prendrai rendez-vous avec vous pour un entretien découverte gratuit et sans engagement.