fbpx

Adolescence et dépression

La dépression chez les adolescents, c'est quoi ?

Partons d’une idée simple : la dépression est une maladie. Cette dernière est silencieuse et elle ne se voit pas. Elle agit en nous et malgré nous. Certains la définissent par la déprime, d’autres par un passage à vide, ou encore par de la fainéantise, voire un caprice ; mais elle n’est rien de tout cela. Il est donc important de dire ce qu’est la dépression chez les adolescents. La Haute Autorité de Santé indique que la dépression se caractérise par des symptômes dépressifs s’inscrivant dans la durée et entraînant une souffrance cliniquement significative et un retentissement sur le quotidien de l’adolescent.

La dépression à l'adolescence

Comment repérer la dépression à l'adolescence ?

Il est difficile pour des parents de pouvoir repérer la présence d’une dépression chez leur enfant. En effet, certains symptômes tels que l’agressivité envers les parents, ou le repli dans sa chambre par exemple, peuvent être mis sur le compte de la crise d’adolescence : une crise où l’adolescent va agir par des actes visibles lorsque les mots ont été invisibles par son entourage. Ces actes seront parfois visibles sur le corps en lien avec des scarifications, des troubles alimentaires, ou des hématomes à la suite d’exercices sportifs intenses ou de bagarres répétées. 

Il est important de rappeler que pour repérer la dépression chez son enfant, le parent doit être disponible psychiquement et physiquement, c’est-à-dire suffisamment préoccupé par son enfant pour repérer les symptômes d’une dépression. En effet, lorsque le ou les parents sont en conflit, vivent un deuil ou souffrent d’une maladie, il est alors difficile d’être attentif aux états d’âmes de son enfant, et de gérer son drame interne en même temps. Les parents qui ont tenté de tout gérer se sont confondus dans leurs souffrances avec celle de leur.s enfant.s.

Quels sont les symptômes de la dépression chez l’adolescent ?

La dépression se présente sous la forme d’un ou plusieurs symptômes cités ci-dessous et qui durent dans le temps, à savoir : 

  • Troubles de l’humeur où l’adolescent aura une personnalité tournée soit vers la tristesse, soit vers une joie excessive, soit les deux. 
  • Troubles de la pensée où l’adolescent aura des difficultés à suivre le cours d’une idée, de se concentrer sur une tâche ou encore de passer d’une idée à une autre sans liens entre les deux idées. 
  • Troubles physiques où l’adolescent sera nonchalant, souvent fatigué, ou hyperactif pour éviter de se poser et rencontrer en lui la tristesse qu’il tente désespérément de fuir. 
  • Des idées de mort, voire de suicide

La dépression apparaît lorsque nos ressources internes ne peuvent plus absorber ou contenir un événement extérieur qui nous a traumatisé. En effet, selon notre personnalité et notre environnement familial, le traumatisme sera plus ou moins traité par notre capacité de résilience. Si l’adolescent ne trouve pas de ressources externes pour traiter sa dépression, il risque de s’enfoncer dans son trou noir en multipliant les passages à l’acte afin de faire réagir son entourage. Certains parents ne peuvent imaginer leur enfant en dépression. D’aucuns estiment qu’à leur âge, ils n’avaient pas tout ce que leur adolescent a en sa possession, ou que la liberté dont il jouit était chose impossible en leur temps ou avec l’éducation qu’ils ont eu auprès de leurs parents. Ces discours viennent culpabiliser les adolescents et renforcent le sentiment de honte de ne pas être à la hauteur des espérances parentales. Or, les sentiments de culpabilité et de honte font le lit de la dépression.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Focus psy

Vous aimerez aussi

douleur viol
Comportement

Pénétrer sans consentement est un viol

Comment se relever d’un viol ? Les traces sensorielles associées au viol restent inscrites dans notre mémoire. Le bruit des coups, le souffle de l’agresseur, l’odeur de la peur, la

La rupture du couple
Comportement

Faire face à la rupture du couple

Pourquoi la rupture de couple fait souffrir ? La rupture du couple, lorsqu’elle est décidée par l’autre, est un drame interne. Ce drame prend la forme d’un tsunami qui emporte