fbpx

Dénoncer ? Signaler ? Non, informer d’une situation préoccupante d’un mineur !

Dénoncer ? Signaler ? Non, informer d’une situation préoccupante d’un mineur !

Comment réagir face à un enfant maltraité ?

Votre enfant vous rapporte la situation de l’un de ses copains qui est maltraité par ses parents, et vous ne savez pas quoi faire. Interpeller les services sociaux sur la situation d’un jeune qui vous paraît en danger dans son environnement est une décision qui n’est pas facile à prendre.

En effet, nous avons souvent l’impression de faire de la délation et de nous mêler de ce qui ne nous regarde pas. D’autres personnes ont peur d’être identifiées, craignant des représailles avec telle ou telle famille dont l’enfant partage le même établissement, habite dans le même immeuble ou est issu du même quartier. Or, la seule crainte que chacun doit avoir est que la sécurité de l’enfant soit garantie.

Vous avez le droit de rester anonyme. Votre témoignage seul n’est pas décisif sur l’orientation donnée au suivi de l’enfant et de sa famille. La majorité des professionnels auprès desquels vous serez amené à témoigner sont tenus au secret professionnel. Donc, si vous estimez qu’un enfant est en danger, n’hésitez pas à vous adresser à une assistante sociale, un éducateur spécialisé ou un enseignant qui sauront vous écouter et donner suite à votre témoignage.

Suite à votre démarche, le professionnel enverra ladite information qu’il jugera préoccupante aux autorités compétentes qui, le cas échéant, feront une enquête sociale auprès de la famille concernée. Si les faits sont avérés, un rapport sera envoyé à la Maison du Département qui proposera à la famille une aide éducative. En cas de refus de celle-ci, le juge des enfants pourra être saisi et ordonner un suivi judiciaire éducatif avec l’aval ou non des parents.

Depuis 2007, l’assistance éducative est axée sur la prévention des difficultés auxquelles les parents peuvent être confrontés, l’accompagnement des familles et l’assurance d’un suivi éducatif auprès de l’enfant en proposant des modes d’intervention diversifiés. Une information préoccupante est constituée de tous les éléments susceptibles de laisser craindre qu’un mineur se trouve en situation de danger. Il peut s’agir de faits observés, de propos entendus, d’inquiétude sur le comportement d’un mineur ou au contraire d’adultes à l’égard du mineur.

La nécessité d’informer sur les situations préoccupantes

Enfin, soyez attentif aux dires de vos enfants. Ils sont souvent les premiers à recueillir la parole d’un copain ayant subi de la maltraitance au sein de sa famille. Votre enfant devient dès lors dépositaire de ce témoignage et vous demande de l’aide. Si vous n’êtes pas en mesure de rapporter cette situation de danger à un professionnel, signalez-la par téléphone en appelant le 119 Allo Enfance En Danger. En 2016, sur 469966 appels reçus au 119, 15438 ont donné lieu à une information préoccupante.

Aujourd’hui en France, des milliers d’enfants sont maltraités et font l’objet d’une mesure éducative. C’est parce que des citoyens vigilants ont informé des professionnels socio-éducatifs d’une situation de danger que des enfants ont bénéficié d’une aide éducative pour eux et leur famille. Cela leur a permis d’évoluer dans un environnement sécurisé et serein permettant aux liens familiaux de se renforcer et à chacun de retrouver sa place. Une information préoccupante n’amène pas systématiquement à séparer l’enfant de sa famille.

Je vous rappelle

Entretien Découverte

Remplissez le formulaire ci-dessous et je prendrai rendez-vous avec vous pour un premier entretien découverte.