fbpx

Un silence qui en dit long

Un silence qui en dit long

Photo

Il y a des histoires qui ne se racontent pas. Dès sa naissance, un individu est soumis à cette règle. De manière inconsciente, il signera un pacte avec l’ensemble des membres de la famille. Si un membre décide de ne pas le respecter, il sera alors exclu. Chaque individu est marqué par des traces du passé qui peuvent parfois être  douloureuses et la cause de nombreux symptômes. Il est porteur d’une histoire.

Ce pacte de « non-énonciation » permet à tous et à chacun de s’arranger avec la vérité. Dès lors qu’un individu ne respecte pas le pacte et l’énonce, il devient alors la cible et le bouc-émissaire de tous ceux qui, jusqu’à présent, ne souhaitaient pas l’entendre. On voit apparaître dans une même famille des alliances, l’objectif étant de préserver la structure même de la cellule familiale. C’est comme avoir un polichinelle dans le tiroir : on le voit mais on n’en parle pas. Or, tout est langage.

Les familles se bâtissent et se construisent autour de non-dits qui potentiellement peuvent laisser penser qu’ils vont faire voler la famille en éclats. Tout un système défensif se met alors en place pour ne  laisser personne citer le nom d’un oncle emprisonné, évoquer les abus sexuels d’une grand-mère lorsqu’elle était enfant ou encore dire à son cousin la vérité sur la véritable identité de son père biologique. La société dicte sa loi, la famille aussi : on ne parle pas de ce qui fait mal, quitte à sacrifier l’un des siens…

Il n’est pas rare de voir des enfants et des adolescents sacrifiés par leur famille pour avoir dévoilé un secret douloureux. C’est parce qu’ils n’ont pas respecté le pacte qu’ils sont accusés à tort des maux de la famille. Or, si les adolescents nomment ce qui fait souffrance au sein d’une famille, c’est justement pour venir signifier qu’ils ne veulent pas être enchaînés à des conflits de loyautés. Ils veulent grandir l’esprit libre. 

La seule façon pour avancer est de dire les choses au risque pour l’individu de stagner, voire de régresser. Combien sont les adultes qui se sont soumis à ce pacte au détriment de leur santé ? Très souvent, les personnes concernées par des secrets ont, à l’annonce de ce qu’ils savaient déjà de manière inconsciente, le sentiment que tout s’écroule autour d’eux et qu’on leur a menti pendant des années. Cela peut laisser penser qu’on leur a menti sur d’autres choses : tout est remis en cause. 

La question ici n’est pas de savoir si toute vérité est bonne à dire ou non. Mais de permettre à chaque membre de la famille et plus particulièrement aux enfants de trouver une place qui leur permet de se construire autour d’adultes fiables et en qui ils peuvent avoir confiance. Car un enfant qui évolue au sein d’un environnement où le mensonge plane, ne lui permettra pas une fois adulte de faire confiance aux autres et donc à lui même.  

Je vous rappelle

    Entretien Découverte

    Remplissez le formulaire ci-dessous et je prendrai rendez-vous avec vous pour un premier entretien découverte.