fbpx

Remets-toi en question… Toi-même !

Remets-toi en question… Toi-même !

Photo

Il suffit parfois d’une hésitation ou d’un faux pas pour qu’une personne vous invite à vous remettre en question. Dès lors, le doute s’installe et les difficultés personnelles que l’on pensait résolues se figent en nous. Vous pouvez accepter cette remarque comme vous pouvez l’ignorer.

C’est vous qui décidez de vous confronter ou non à ce qui semble poser problème à l’autre. Cet autre qui ne veut que votre bien-être, cet autre bienveillant et qui somme toute fait resurgir ce manque de confiance qui sommeille en vous. Se remettre en question d’accord, mais pour quoi faire ? Prendre du recul sur une situation qui fait souffrance suppose d’être suffisamment objectif avec celle-ci. Or, nous sommes tous des êtres subjectifs, ce qui suppose que nous avons, selon nos ressentis et nos émotions, une manière de vivre les événements. Celui qui nous propose de nous remettre en question évoque le fait qu’il n’est pas d’accord avec nous sur telle ou telle situation.

Les événements sur lesquels nous devrions nous poser des questions sont toujours à prendre en compte avec notre passé et tout particulièrement notre enfance. Que nous soyons parent ou enfant, ce n’est pas l’envie ou la nécessité de changer qui pose un problème mais la manière de remplacer nos habitudes de fonctionnement par d’autres. L’individu n’est pas réticent à se remettre en question, c’est juste qu’il a peur de perdre ce qui jusqu’à présent lui permettait de « tenir ». Les habitudes sont ancrées comme des repères indispensables dans notre lien aux autres et à la vie.

Tant au niveau professionnel que médico-social, beaucoup s’accordent pour dire que la capacité à se remettre en question est la clé de la réussite. L’objectif est de pouvoir avancer dans la vie. Alors certains consultent des professionnels de santé aptes à orienter cette remise en question. Déçus alors qu’ils attendaient des réponses, ce sont d’autres questions qui ont alors surgi. Puis inutile d’insister car trop souvent, on vous répondra que c’est vous qui avez les réponses et qu’il n’y a pas de baguette magique.

Enfants placés, parents bénéficiant d’une aide éducative ou à qui l’on impose des mesures judiciaires, ne tentez pas de résister à la remise en question, vous avez forcément quelque chose à vous reprocher ! Et alors ! Comme pour tous, prendre du recul sur des situations de souffrances, c’est s’engager dans un processus de changement qui s’inscrit dans une démarche personnelle. C’est une question d’envie. Or, le désir de changer est en lien direct avec notre disponibilité psychique. Chaque chose en son temps.

Le temps de la reconstruction ne peut précéder celui de la destruction. D’une certaine manière, la plupart des personnes, avant d’améliorer leur façon de vivre, ont besoin inconsciemment de toucher les limites, d’aller au bout de leurs expériences voire d’éprouver le pire, avant de rebâtir quoi que ce soit. Ce processus aide à clarifier la situation et permet d’aller au bout des solutions avant d’en explorer d’autres. Il n’y a pas de recettes miraculeuses. Ce qui est en cause, ce n’est pas la capacité à pouvoir se remettre en question mais bien à se rendre compte que ça ne va pas.

Je vous rappelle

    Entretien Découverte

    Remplissez le formulaire ci-dessous et je prendrai rendez-vous avec vous pour un premier entretien découverte.