fbpx

Comment lutter contre le décrochage scolaire ?

Comment lutter contre le décrochage scolaire ?

Sam est âgé de 16 ans. Il souhaitait intégrer un CAP espace vert. Mais faute de place, il a été orienté en CAP Bâtiment. Très vite, Sam s’est ennuyé. Alors il s’amusait avec ses camarades et perturbait les cours. Puis les absences ont commencé à fleurir et à se multiplier. Il s’était mis en tête qu’à la rentrée scolaire prochaine, il allait intégrer le CAP tant convoité. D’entretiens de recadrage en entretiens de recadrage et d’avertissements en avertissements, Sam ne prenait pas en compte les remarques de ses professeurs… Jusqu’au jour où une lettre de démission lui a été demandée.

Dans ce cas, l’autorisation des parents n’est pas nécessaire. Même si leur présence semble indispensable pour pouvoir en dire quelque chose et les aider à accompagner l’enfant dans une démarche professionnelle, leur présence n’est malheureusement pas obligatoire.

Et un jeune qui démissionne n’est plus considéré comme scolarisé ; ce qui n’est pas sans conséquence pour les familles modestes par exemple. En effet, les aides de la Caisse d’Allocations Familiales sont versées uniquement pour les enfants âgés de 6 à 16 ans et qui sont inscrits dans un établissement scolaire. La démission scolaire entraîne automatiquement l’arrêt des aides versées par la CAF. Cela peut générer davantage de précarité dans la famille et peut provoquer des tensions envers le jeune qui sera rendu responsable d’une telle situation. Cependant, les aides peuvent être maintenues si des cours sont assurés par les parents au domicile ou par correspondance.

Si, comme Sam, vous avez démissionné, tout n’est pas perdu car une autre possibilité s’offre à vous. Par exemple, vous pouvez vous inscrire au sein d’une Mission de Lutte contre le Dérochage Scolaire (MLDS) au sein de votre établissement ou d’un autre qui en possède une. Cela permettra notamment de conserver son statut scolaire.

La MLDS propose un suivi personnalisé en lien avec votre projet. Ainsi, avec l’aide des professionnels de l’insertion et de la formation, vous effectuerez différentes démarches afin d’affiner et de concrétiser votre projet. Vous serez aidé à faire sesCurricula Vitae et/ou lettres de motivation pour la recherche d’un stage. Vous pourrez être mis en relation avec la Chambre des Métiers qui dispose de listings de chefs d’entreprise susceptibles de prendre des jeunes en contrat d’apprentissage. Cela permettra de toucher de près la réalité du terrain, en lien avec votre projet professionnel.

Mais attention, la prise en charge en MLDS n’est valable qu’une année scolaire et n’est pas renouvelable. Par ailleurs, si un jeune intègre la MLDS en cours d’année scolaire, il terminera tout de même en fin d’année. Bien sûr, selon la singularité des projets, des dérogations peuvent être accordées pour permettre au jeune de reprendre à la rentrée de septembre.

Si vous rencontrez une telle situation, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site de l’Education Nationale.

Je vous rappelle

Entretien Découverte

Remplissez le formulaire ci-dessous et je prendrai rendez-vous avec vous pour un premier entretien découverte.